Harry Potter et les giboulées de mars

J'ai encore traversé la moitié de Paris à vélo ce matin, sous la pluie, et le cordon sanitaire autour du QG de Sarko mis-à-part, il n'y avait pas trace de policiers dans les rues. Il semble donc que le facteur météo entre en jeu dans l'apparition spontanée des forces de l'ordre.