19 février 2006

Qu’y a-t-il de meilleur…

Que l’amour ?

Etre amoureux mis-à-part — ce que je ne suis pas, plus, pas encore — je ne connais rien de meilleur en cet instant que de bien faire l’amour.

Faire l’amour des heures, des heures durant, s’embrasser vraiment, bras, bouches et langues lancés dans de grandes explorations, d’abord douces, affleurantes, puis plus téméraires, puissantes, profondes, sauvages même, les esprits et les corps entièrement et naturellement dopés par les sens, tous les sens, et l’adrénaline ou je ne sais quelle hormone qui a ce pouvoir extraordinaire d’effacer le temps et l’épuisement, enfin culminer puis redescendre, haletants, dans un mélange d’abandon et de partage aussi total, aussi fusionnel que possible*.

Sans doute ne connais-je rien, mais ce rien-là, ce bel et éternel recommencement, ne cesse de m’enchanter encore et toujours.

Vous connaissez quoi de meilleur, vous ?

(*) comme j’aimerais terminer cette phrase différemment ! Saloperie de virus, sortez couverts.

Publié le 19 février 2006 dans Personnel
Commentaires

Une *vraiment* bonne bouffe ? Bon d'accord, je sors...

Posté par Jérémie le 19 février 2006 à 09h03 - #

Hmmm... Tu es chaud, là...

Posté par Laurent le 19 février 2006 à 10h34 - #

C'est clair... Bouillant même !!!

Posté par SiCkBoY le 19 février 2006 à 11h37 - #

Bin quoi, c'est l'hiver, et y a pas meilleur ni plus écologique comme chauffage :-P

Posté par François le 19 février 2006 à 11h45 - #

Dessiner les vagues.

Posté par romain le 19 février 2006 à 11h57 - #

@Romain (ou maître Cointe ;-)) : hélas je ne sais pas dessiner, mais j'aime faire des vagues avec les doigts sur une peau consentante :o)

Posté par François le 19 février 2006 à 12h13 - #

« Vous connaissez quoi de meilleur, vous ? »

Un moules-frites avec mayonnaise. ou une variante avec huitres.

Posté par Bob Marcel le 19 février 2006 à 13h25 - #

@Bob Marcel : l'huître-frites mayonnaise, je le sens pas !

Posté par François le 19 février 2006 à 19h24 - #

bravo pour ce post: et bien oui, toi que je ne connais pas, c'est donc bien l'effluve de ton être que l'on découvre au fil de ce blog, et non seulement quelque exercice de mise en valeur professionelle ou de mégalomanie à l'épanchement logorrhéique...

Un être qui se rappellait à ce moment que toutes ces merveilleuses technologies, pour lesquelles je travaille et dont tu parles habituellement ici, sont au service de l'Homme, un Homme de chair et de sang, un Homme qui ne doit pas oublier ce corps animal fait pour vibrer d'une façon inouïe, un corps fait pour résonner avec celui d'un autre.

Un Homme "équilibré" entre son instinct, son intellect et le "surmoi" ?

Non je ne connais rien de meilleur que de bien faire l'amour, et pourtant j'ai essayé pas mal de choses, y compris les huitres gratinées avec des frites ;-)

--
Emmanuel

Posté par Eddddd le 20 février 2006 à 14h26 - #

une bonne branlette!

Posté par (j'ose pas...) le 20 février 2006 à 20h46 - #

Les mots qui vont avec.

Posté par sic le 22 février 2006 à 11h19 - #

@sic : absolument !

Posté par François le 16 octobre 2006 à 22h30 - #

Dopé à l'endorphine... :)

Posté par Jean-MArc Bondon le 15 juillet 2007 à 05h30 - #

"Vous connaissez quoi de meilleur, vous ?"
un livre formidable.

Avantages par rapport à l'activité célébrée si joliment dans ce billet :

1/ infiniment plus facile à dénicher qu'un(e) amant(e) du même acabit (en tout cas pour moi) ;

2/ pas besoin d'être en forme pour pouvoir en profiter ;

3/ s'use moins vite ;

4/ fatigue peu ;

5/ risque de contaminations réduit (sauf dans "Le nom de la rose" peut-être (!)) ;

6/ ne vous abandonne jamais sauf si c'est vous qui l'égarez.

Posté par gilda le 24 juillet 2007 à 23h23 - #

Ajouter votre grain de sel (politique des commentaires)




Retenir ces informations ?

(HTML autorisé)